• LEA

    Détails sur le produitPascal Mercier  Editions SIBELLA MAREN SELL  Prix 19 Euros

    3 étoiles sur 5

    UN ROMAN SUR LE FAIT DE DEVENIR ETRANGER LA FRAGILITE DE L INTERPRETE L ABSOLU DE L AMOUR PATERNEL

    Pour mieux comprendre ce livre il faut commencer par la post face.

     

    C’ est l’ histoire de l’ amour paternel pour sa fille qui va suite à un accident trouver à se reconstruire grâce à l’ amour du violon.  C’ est aussi ce que l’ amour absolu peut pousser à faire, même si l’ incommunicabilité fait que les êtres peuvent passer l’ un à côté de l’ autre. Surtout si l’ on n’ a pas appris le langage des sentiments.

      

    Une autre des clés du roman est donnée dans la postface quand l’ auteur écrit : »de montrer comment l’ incertitude linguistique et l’ hésitation stylistique peuvent être l’ expression d’ une incertitude plus profonde encore, d’ un manque d’ assurance envers le monde et soi même. »

      

    C’ est en effet ce qui dérange le plus dans le début de ce roman, où l’ on passe de la narration pure du père, au récit raconté par le protagoniste qui justifie l’ échange, à un ton tout à fait impersonnel. Il faut donc accepter de lire de nombreuses pages pour se faire à cette écriture très particulière. Il faut aussi accepter de voir apparaître de nombreux personnages qui n’ illustreront que de quelques lignes le roman. Ensuite cette écriture peut devenir agréable.

     

    Ceux qui n’ aimeront pas ce livre trouveront que le style et l’ écriture sont trop lourds et que le nombre de pages nécessaires à la mise en place sont trop longues.

    Un roman qui ne laissera pas indifférent mais que ceux qui aiment la simplicité, la fluidité de l’ écriture et le rythme n’ apprécieront pas.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :