• Détails sur le produitAuteur David FOENKINOS  Editions GALLIMARD  Prix 19.50 Euros  

    5 étoiles sur 5 

    MERCI A L'AUTEUR PUISQUE NOUS AUSSI APRES CETTE LECTURE NOUS ALLONS MIEUX

    L'auteur va très bien il travaille depuis 10 ans dans un cabinet d'architecte, il est marié avec Elise depuis de nombreuses années, leurs enfants vont bien et réussissent leurs vies ; ils ont un couple d'amis Sylvie et Edouard ; Bref tout va bien jusqu'au jour où apparait une douleur dans le dos, lancinante et constante qui va le précipiter dans des aventures qu'ils n'imaginent même pas !

    Il est des livres qui reprennent ce que l'on a déjà vu comme situations très classiques, mais après tout la vie quotidienne est souvent banale. C'est donc un livre qui nous parle de la vie quotidienne. Mais l'écriture est agréable, les évènements s'enchainent « naturellement » les uns aux autres, l'écriture est fluide agréable, sensible. Le tout étant soupoudré d'un zeste d'humour, qui est constant. Ce roman est empreint aussi de beaucoup d'humanisme. Certes il ne guérira pas forcément votre mal de dos mais en le lisant et une fois que vous l'aurez fini vous ferez comme l'auteur, vous irez mieux, je ne peux donc que vous conseiller vivement sa lecture.


    votre commentaire
  • Détails sur le produitAuteur Michael KUMPFMULLER    Editions ALBIN MICHEL  Prix 19.50 Euros  

    2 étoiles et plus 

    UN RECIT TROP ANECDOTIQUE SUR DORA LA FEMME QUI PARTAGEA LA FIN DE LA VIE DE FRANZ KAFKA

    Sur la Baltique, Kafka passe ce qui seront ses dernières vacances quand il rencontre Dora, une jeune femme de 25 ans engagée dans les institutions juives. Malgré les difficultés financières et l'opposition, de leurs deux familles ils s'installent à Berlin en pleine déliquescence financière accompagnant la montée du nazisme et de l'antisémitisme. Devant la dégradation de l'état de santé de Kafka, ils sont contraints de se séparer, avant de se retrouver dans un sanatorium autrichien où Kafka va lentement mourir.

    Acheté sur les conseils de l'éditeur j'avoue avoir été déçu. D'abord par l'écriture sans relief, par le ton qui est du domaine de l'anecdotique et du descriptif, où est la passion ? Il en est de même dans les relations familiales qui sont à peine survolées sachant que la lettre de Kafka à son père n'est pas sans importance. L'auteur nous dit que Kafka écrit mais on ne sait jamais ce qu'il écrit or si on s'intéresse à la biographie d'un auteur connu c'est aussi parce que l'on s'intéresse à son aeuvre. N'est-ce pas Nietzche qui a démontré l'importance de la santé de l'auteur sur l'aeuvre. Or ce roman nous décrit plus les appartements de Kafka que son aeuvre, on ne sait rien non plus de l'importance ou non de Dora dans l'aeuvre de Kafka. On en sait à l'inverse beaucoup plus de ses qualités culinaires. Bref une fois refermé le livre ce qui domine c'est un grand sentiment de frustration, par rapport aux ambitions que la quatrième de couverture pourrait laisser supposer.


    votre commentaire
  • Détails sur le produitAuteur E.L. JAMES   Editions JEAN CLAUDE LATTES   Prix 17 Euros  

    2 étoiles et plus

    NOUS ALLONS ATTENDRE IMPATIEMMENT LA SUITE EN NOUS DEMANDANT QUELLE DIRECTION VA NOUS INDIQUER LE DOIGT DE GREY

    Nous retrouvons les personnages du premier roman, Ana qui a trouvé un travail, ne peut résister aux charmes de Mr Grey, ce d'autant qu'il lui apprend qu'il est allé jusqu'à acheter l'entreprise dans laquelle elle exerce son activité. Nous allons assister à l'évolution de leur relation.

    Même si l'écriture est d'une simplicité totale, il est à noter que ce deuxième tome est de bien meilleure facture que le premier, sans que les amateurs de littérature y trouvent leur compte. Ce que l'on peut reprocher c'est le manque d'épaisseur des personnages. C'est un roman sentimental dans lequel l'érotisme joue un rôle important, ce qui ne peut que nous rapprocher de ce que nous vivons nous-même au quotidien. C'est sans aucun doute ce qui va plaire aux lecteurs, sachant que l'on peut le comprendre sans avoir lu le premier. Les techniques utilisées par l'auteur en font un roman très actuel, et expliquent sans aucun doute le succès de cette série, puisqu'elle permet de lire en ayant l'impression de transgresser un interdit celui de l'érotisme. Si ces romans donnent à un grand nombre l'envie de lire c'est sans aucun doute l'essentiel.

     


    votre commentaire
  • Détails sur le produitAuteur Philippe FOREST  Editions GALLIMARD  Prix 19.90 Euros  

    2 étoiles et plus

    APRES VOUS VULGARISER LA MECANIQUE QUANTIQUE UN LIVRE SANS TETE NI QUEUE SI CE N'EST CELLE D'UN CHAT ET LA FILLE DE L'AUTEUR

    Et pan sur le bec, moi qui étais devenu littéraire pour échapper à la physique quantique entre autre me voilà confronté de nouveau à elle dans une aeuvre littéraire. Vous serez surement plus intelligent que moi et vous comprendrez donc que je ne puisse vous résumer cette expérience. La seule chose qu'elle m'ait permis d'ouvrir en grand ce sont les portes des univers parallèles et de la SF. Forest va s'arrêter aux premiers et explorer sa vie, son aeuvre depuis le tragique décès de sa fille.

    Ce livre a un avantage indéniable il peut vous faire paraitre plus intelligent si vous comprenez la nature des expériences, mais je ne crois pas être parvenu à ce stade. Je crois que l'auteur le résume p 329 : « Une histoire, n'importe laquelle, insignifiante, sans queue ni tête, où rien ne se passe, mais qui suffit à faire entendre au sein du grand silence du temps la vieille formule du « il était une fois » par laquelle, sans fin tout recommence. »

    Certes c'est du Forest et il y a quelques passages très brillants, mais si l'on n'a pas lu le premier roman de son aeuvre où il parle de sa fille, on reste un peu spectateur de cet exercice de style, où le fil rouge de l'histoire qui n'a pas maintenu le souffle de cet enfant, nous emmène dans les potentialités de la vie de Forest. Un livre pour les intimes de l'auteur, ou de son oeuvre, beaucoup risquant, comme moi, je pense d'être un peu perdu.

     


    votre commentaire
  • Détails sur le produitAuteur Jean Philippe BLONDEL  Editions BUCHET CHASTEL  Prix 15.00 Euros  

    3 étoiles et plus

    UN BON ROMAN DE LITTERATURE DE GARE MAIS PLUTOT DESTINE AU TER QU'A UN TGV

    Le train de 06H41 départ Troyes destination Paris va permettre la rencontre de Cécile une chef d'entreprise de 47 ans, qui après un week-end chez ses parents, rejoint son mari et sa fille. Quelle n'est pas sa surprise de voir s'installer à côté d'elle Philippe, avec qui elle a eu une aventure intense et courte il y a 27 ans.

    C'est vraiment ce que l'on appelle un livre de littérature de gare, tant par le sujet que par sa taille et le marque page utile qui y est glissé. L'écriture à deux voix devient un classique. Le sujet l'est aussi et l'écriture va comme de bien entendu sur des rails, comme l'intrigue qui nous raconte une intrigue bien connue. L'intérêt de ce roman est de l'utiliser dans le transport dont il parle, sachant qu'il ne vous transportera pas de façon intense. Pour moi une légère déception de la part d'un auteur qui a traité de façon plus originale bien des sujets.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique