• Détails sur le produitAuteur Abdellah TAAÏA  Editions SEUIL  Prix 16.50 Euros  

    1 étoile et plus

    UN ROMAN SANS RELIEF BIEN LOIN DE LA QUATRIEME DE COUVERTURE QUI N'APPORTE RIEN SI CE N'EST DE LA VULGARITE GRATUITE

    Slima est une prostituée marocaine qui se sert de son fils Jallal comme rabatteur pour faire venir ses clients à elle. Par l'intermédiaire d'un client qui deviendra son amant régulier ils découvrent Marylin qui va devenir plus que leur actrice fétiche. Son amant arrêté par la police du régime marocain Slima parvient à envoyer Jallal au Caire, qu'elle rejoindra après avoir été arrêtée et torturée par les policiers. Là ils vont rencontrer un belge converti à l'islam qui après le décès de Slima, va emmener Jallal en Belgique, où le jeune homme ne s'intègrera pas et va être attiré par l'Islam radical.

    Il semble que pour se faire publier il suffit aux auteurs originaires du Mahgreb, d'écrire sur la prostitution, indépendamment de la qualité du style et de l'écriture ! Car c'est bien le cas ici où l'écriture est d'une pauvreté remarquable, les sujets abordés sont nombreux mais totalement survolés. Ce qui fait que ce livre n'apporte rien si ce n'est une plongée dans une vulgarité gratuite. En dehors d'être fans de cet auteur vous pouvez en ces temps de disette garder votre pécule pour un autre livre.


    votre commentaire
  • Détails sur le produitAuteur Jean Luc SEIGLE  Editions FLAMMARION  Prix 18.00 Euros  

    5 étoiles sur 5

    UN SEUL LIEU UN SEUL TEMPS ET POURTANT CETTE JOURNEE VA CONCENTRER LA VIE D'UN HOMME ET DE SA FAMILLE

    Albert est un de ces ouvriers que Michelin appréciait beaucoup, car ouvrier et paysan, ils étaient ancrés dans la terre et éloignés des syndicats. Nous allons le suivre dans une journée très particulière, puisque sa femme Suzanne a acheté une télévision, pour pouvoir regarder le reportage de 5 colonnes à la une dans lequel apparait leur fils ainé Henri. Ils ont pour cela invité la saeur d'Albert et son mari. Sans compter tous les habitants du petit hameau qui seront là devant l'écran mystérieux. Mais la journée ne sera pas sans surprise pour l'ensemble de la famille et notamment pour le fils cadet Gilles passionné de livres.

    Ce roman est presque une pièce de théâtre puisque qu'il y a unité de lieu et de temps et que le sujet est la comédie humaine, du moins pour Gilles. C'est surtout un roman d'une rare sensibilité et d'une humanité. Il est riche de tout ce qu'il apporte tant sur le plan de la vie quotidienne, que du passé et notamment de ce qu'ont vécu ces soldats français de la ligne Maginot in vaincus, et livrés malgré tout aux allemands. Les relations dans la famille et le couple sont magnifiquement décrites, comme le sont les réactions au remembrement qui a tant marqué le monde paysan à cette époque et bouleversé les paysages ruraux. La magie de la télévision y est aussi rendue, car c'était comme cela qu'elle était vécu dans les assemblées villageoises qui voyaient Paris et le monde rentrer dans leur univers. C'est un livre que l'on peut dire remarquable, il y a des moments qui peuvent être de pure anthologie et l'on y trouve de rares qualités littéraires et de style qui y sont présentes et qu'un résumé ne pourra que transcrire que partiellement.


    votre commentaire
  • Détails sur le produitAuteur Jean RIEL  Editions GAIA  Prix 19.00 Euros  

    4 étoiles et plus

    UN LIVRE DE NOUVELLES SUR LE GROENLAND ET LES INUITS QUI MELE STYLE DOCUMENTATION ET HUMOUR

    Ce sont des nouvelles qui racontent une partie des expériences de l'auteur pendant les 15 ans qu'il a passés comme explorateur dans le Groenland et l'Arctique.

    Pour les amateurs de nouvelles. Et aussi pour ceux qui sont passionnés par l'Arctique, où la vie des Inuits qui vit dans des conditions extrêmes. Elles sont écrites avec une écriture agréable est décrite en sensibilité, tout en finesse, avec un grand respect pour ce peuple et un humour subtil. Bref un bon livre cadeau pour les amateurs de nouvelles.

     

     


    votre commentaire
  • Détails sur le produitAuteur Tahar Ben JELLOUN  Editions GALLIMARD  Prix 21.00 Euros  

    3 étoiles et plus

    UN LIVRE TRES BIEN ECRIT SUR LE DESAMOUR DANS UN COUPLE L'AMOUR DU MAROC ET DE LA LITTERATURE

    C'est un journal intime épisodique écrit par un grand peintre marocain revenu au pays et qui suite à une dispute téléphonique avec sa femme est victime d'une attaque cérébrale. Nous suivons le parcours de cet homme reconnu par le monde entier et qui espère recouvrer sa mobilité et ses facultés intellectuelles. Ce sera aussi les moments de faire le point sur sa vie, sur son aeuvre sur ces relations avec les femmes souvent admiratives, sauf une la sienne, dont il envisageait de se séparer.

    C'est un roman très bien écrit sur un sujet qui lui été déjà très bien exploré et c'est un peu ce qui pêche dans cet ouvrage qui ne nous apporte pas vraiment un regard neuf sur les relations entre les hommes et les femmes. Il en est de même sur ce qui touche à la création et au besoin de reconnaissance par les autres. On peut aussi s'étonner sur le fait que la littérature semble être plus le sujet d'intérêt de ce peintre que la peinture. Il y a de très belles pages sur le Maroc et sur des réalités qui échappent au regard du touriste pressé. Et aussi quelques moments littéraires très intéressants notamment sur des lettres d'amour. L'intérêt de ce roman c'est le double regard qui est posé sur le problème du désamour. Un roman pour ceux qui s'intéressent sur le sujet du désamour, sur le Maroc, ce roman est très bien écrit mais sans grande originalité.

     

     


    votre commentaire
  • Détails sur le produitAuteur Scholastique MUKASONGA  Editions GALLIMARD  Prix 17.90 Euros  

    2 étoiles et plus

    UN LIVRE SUR UN PENSIONNAT DE JEUNES FILLES RWANDAISES PEU APRES L'INDEPENDANCE DE CE PAYS

    Un pensionnat de jeunes filles au Rwanda juste au-dessus des sources du Nil accueille l'élite de la nation. Sous la férule de la mère d'une congrégation religieuse ces jeunes filles doivent arriver vierges au mariage et participer à l'enrichissement familial par un riche mariage. La période est celle de la première république Hutu, qui majoritaires ont chassé le roi Tutsi, et ont organisé des quotas pour que ces derniers ne puissent accaparer les postes au pouvoir. C'est dans ce contexte de violence larvée que nous assistons à la vie de plusieurs de ces jeunes filles, les héroïnes étant souvent Tutsi, mais nous voyons aussi les violences entre ces deux ethnies. Ce roman se situant essentiellement sur une année scolaire.

    Il y a plusieurs choses qui me dérangent dans ce roman. L'attribution du prix Renaudot, alors qu'il ne figurait pas dans la liste, qu'il a été porté par notre dernier prix Nobel de littérature, et qu'effectivement Gallimard n'avait pas de prix cette année. Ensuite le fait que l'on parle des prémisses du génocide sur la quatrième de couverture alors que les évènements se sont situés plus de 20 ans avant ! Les confusions des dates ainsi entre la visite du roi Baudouin en 1970 et le coup d'état qui a conduit à la création de la seconde république Hutu, il s'est écoulé 3 ans. Certes ce sont les violences dans les écoles qui sont à l'origine du coup d'état mais ces violences se sont déroulées en février mars, là encore la chronologie n'est pas respectée. Puisque le coup d'état à lieu en Juillet après la fin de la scolarité. L'article qui a fait connaitre Dian Fossey n'a été publié qu'en 1970, jusque là elle était totalement inconnue. Le mot inyenzi (cancrelat) ne désignait pas l'ensemble des tutsi mais ceux qui venant de l'étranger organisaient des attentats.

    Certes c'est un roman mais il est utile de le préciser et de dire que tout est amalgamé. Et je pense toujours qu'un aspect historique permet de mieux comprendre un univers, celui de la décolonisation est bien décrit, par contre je m'élèverai toujours contre toute technique d'amalgame pour renforcer ne fut-ce que de bons sentiments. L'écriture du livre même si elle est agréable, et le style ne justifie pas vraiment un prix littéraire. Les relations entre élèves, professeurs, blancs et noirs, sont très bien décrites ainsi que l'Afrique. En résumé un livre de fiction sur le Rwanda, qui nous apporte des éléments sur les relations entre Tutsi et Hutu,et les réalités africaines, mais qui se grève par son manque de rigueur historique.


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique