• Détails sur le produitBengt  OHLSSON   Editions PHEBUS        Prix 21 Euros  

    1 étoile et plus

    UN BON SENTIMENT NE FAIT PAS UN BON LIVRE SURTOUT QUAND UN ADULTE PREND LA PLUME D UN ENFANT

    C’ est l’ histoire d’ une jeune enfant qui est confiée lors de la disparition de sa grande sœur par ses parents à sa tante, chez qui elle va passer quelques jours.

      

    Le thème aurait pu être intéressant mais Dieu que c’ est long et que le style est lourd. Je m’ y suis repris à plusieurs fois pour le finir et cela a tout eu du pensum. C’ est surtout un adulte qui raconte avec des mots et des images d’ adultes ce que ressent une petite fille. Et là c’ est tout sauf crédible. Alors dans ce cas prenez un bon policier mais vous pouvez passer sur ce livre comme l’ auteur passe sur ses personnages, sur les raisons ou les explications. Moi si un de mes enfants disparaissait je crois que je n aurai pas cette non chalance et je ne confierai pas l’ autre ne fut ce qu’ à un de mes parents !


    votre commentaire
  • Détails sur le produit ! Auteur Christophe TISON Editions L’ARPENTEUR Prix 19.90 Euros  9782070140275  

    2 étoiles et plus

    UN JOLI TITRE QUI NE MASQUERA PAS LA BANALITE DU PROPOS ET DE L'ECRITURE

    Lara est mariée à Christophe. Le beau-père de Lara est le patron de Christophe qui est le développeur d'un jeu dont le succès a fait la fortune de l'entreprise. Christophe travaille sous les ordres de Fred qui est marié avec la charmante Alexandra, qui s'ennuie. Christophe décide de pallier à l'ennui de la belle Alexandra, ce d'autant plus que Lara doit s'absenter pour plusieurs semaines. Mais fixant son rendez-vous avec alexandra, Christophe se rend compte qu'il a en fait envoyé le texto à Lara. Comment peut-il vivre une aventure avec Alexandra, récupérer le texto avant que Lara le lise, et résister aux assauts professionnels de Fred qui s'est mis en tête de le débaucher.

    Il faut parfois se méfier de ce qui est trop beau, et le titre de ce roman illustre parfaitement ce propos. S'il y en a un qui doit user du droit au bonheur c'est Christophe, qui nous entraîne dans une comédie de boulevard sans grand intérêt ni sur le plan de l'intrigue, ni sur l'intérêt des personnages ni sur la profondeur de ces derniers. Le sentiment qui résulte de la lecture de ce roman, l'ennui !


    votre commentaire
  • Détails sur le produitAuteur Félicité HERZOG Editions GRASSET Prix 18.00 Euros

    1 étoile et plus

    UN LIVRE DE PLUS QUI N'EST PAS UN ROMAN MAIS UN REGLEMENT DE COMPTE FAMILIAL

    Félicité est la fille de Maurice Herzog, le vainqueur de l'Anapurna et de sa mère une descendante des Schneider les maîtres de forge. Elle va nous narrer son existence depuis l'enfance jusqu'à l'âge d'adulte au sein de sa famille et avec son frère.

    Dommage que le livre ne soit pas aussi seyant que son auteur. C'est un livre de plus sur les règlements de compte entre une fille et ses parents, le titre de roman est un peu exagéré. L'écriture est d'une grande banalité, les sujets survolés, bref si vous souhaitez savoir qui est Félicité cela peut présenter un intérêt. Pour le reste et si vous souhaitez lire un roman ou même un livre qui aborde en profondeur les nombreux sujets abordés vous pouvez vraiment vous en abstenir !


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Détails sur le produitChloé DELAUME Editions SEUIL Prix 15 E

    1 étoile et plus

    UN LIVRE QUI NOUS PARLE DES TOURMENTS, DES DESIRS D’EXISTENCE D’UN AUTEUR UN ZESTE PSYCHOTIQUE

    Et bien non je ne peux pas vous le résumer. Comment le faire pour essentiellement des états d’âme ?

    Au risque de paraître rétrograde je dis que c’est un livre qui s’adresse d’abord à un public féminin, ou à un à un public qui souhaite découvrir les tourments d’une âme féminine intellectuelle, qui serait atteinte d’une psychose. Le titre peut faire songer à Freud, mais en tout cas il y a beaucoup de tourments chez cette femme. Il y a aussi un égocentrisme certain, une écriture qui nous plonge dans les états limites et la fin du roman est plutôt surprenante, car je pense que si on apprécie ce type de roman c’est que l’on est quelque part inclassable, et que l’on ne doit pas lire que Cosmopolitan ou Psychologie magazine. En tout cas ce livre ne vous laissera pas indifférent ou on aime ou on passe à côté.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique